Quelles sont les clés d’un recrutement réussi à l’ère du digital ?

Les clés d’un recrutement réussi à l’ère du digital

Leslie Barichella Founder LB Search

Nous avons souhaité ouvrir notre blog sur un constat tiré de l’expérience dans l’accompagnement de plusieurs de nos clients, sur des recrutements de profils «classiques», mais aussi sur des nouveaux métiers dans le cadre de leur transformation digitale. Beaucoup de choses ont changé ! En effet, la révolution numérique a bouleversé notre société. Les entreprises sont contraintes de se transformer en profondeur pour impulser de nouvelles formes de travail, en exploitant les possibilités offertes par les nouvelles technologies. Le seul paradigme inchangé reste que l’acteur clé de la réussite d’une entreprise, et plus particulièrement dans le cadre de sa transformation digitale est L’HUMAIN. En tenant compte de ces bouleversements et changements, quelles sont les clés d’un recrutement réussi aujourd’hui ? Quels sont les changements observés dans les méthodes de recrutement ? Quelles sont les méthodes de recrutement efficaces à l’ère du digital ?

Quels sont les changements observés dans les méthodes de recrutement aujourd’hui ?

Avant la révolution numérique, les entreprises faisaient appel à des Cabinets de chasse pour tous leurs recrutements de cadres stratégiques ou d’experts difficiles à trouver. Elles n’avaient souvent qu’un levier de recrutement en interne pour y arriver seules, c’était de passer des annonces sur des sites de recrutement ou des journaux ciblés et sur leur site internet. N’obtenant souvent que peu de résultats concluants, elles faisaient appel à des Cabinets de chasse, car les méthodes d’approche directe permettaient des résultats ciblés, rapides et qualitatifs.

Aujourd’hui les entreprises ont la possibilité d’utiliser d’autres outils en toute autonomie : les réseaux sociaux. Ils permettent à la fois de véhiculer une communication de recrutement de qualité, en mettant l’accent sur leur culture d’entreprise et les intérêts à l’intégrer, ainsi que de passer leur annonce d’offre d’emploi. 

Depuis quelques années, on observe toutefois des changements dans l’usage et surtout les résultats obtenus sur les réseaux. Un réseau comme Linkedin par exemple, qui au départ apportait une qualité dans le ciblage des personnes que l’on acceptait dans son réseau et par conséquent dans les échanges qui en découlaient, s’avère aujourd’hui noyé dans la masse de contacts. On est passé de plusieurs centaines de contacts à plusieurs milliers, que ce soit côté entreprises comme côté candidats. Cela a pour conséquence qu’aujourd’hui, un réseau comme Linkedin tend à devenir beaucoup plus quantitatif que qualitatif dans son usage. 

Et bien évidemment une annonce postée par exemple sur son profil entreprise ou même envoyée directement à des contacts ciblés n’aura plus le même impact et résultat, car elle se trouvera noyée au milieu de dizaine d’autres annonces ou de dizaine d’autres messages reçus par les candidats. Les réseaux sociaux sont certes aujourd’hui un levier supplémentaire aux méthodes de recrutement des entreprises, mais s’avèrent de moins en moins efficaces.

Un autre point important à constater tiré de notre expérience et de témoignages de plus en plus fréquents de candidats que nous contactons, est qu’ils se sentent de moins en moins considérés comme des individus respectés et ciblés pour leurs compétences mais plutôt comme des numéros parmi tant d’autres envois de messages. C’est ce qui explique que les retours de messages envoyés sur Linkedin notamment, connaissent de moins en moins de réponses. Les candidats sont de plus en plus aujourd’hui à la recherche d’une vraie considération dans l’approche et apprécient de moins en moins  cette impersonnalisation amenée par les réseaux.

Les outils de recrutement ont changé mais également les métiers. En effet la révolution numérique a engendré la création de nouveaux métiers digitaux de plus en plus recherchés par les entreprises notamment dans le cadre de leur transformation digitale. Les meilleurs profils sur les nouveaux métiers reçoivent des dizaines de mails de propositions de postes par jour et sont énormément sollicités sur les réseaux. Ces profils, plus encore que les autres, apprécient et sont beaucoup plus réceptifs à un contact direct, humain et respectueux par téléphone et donc par une approche directe d’un professionnel de la chasse qui aura souvent su en amont vérifier qu’il apporte quelque chose de plus dans sa proposition à un profil très demandé.

Quelles sont donc les méthodes de recrutement qui s’avèrent aujourd’hui toujours et même encore plus efficaces à l’ère de la transformation digitale ?

Comme on l’a vu la voie du quantitatif qui prend de plus en plus place sur les réseaux sociaux implique du coup de moins en moins de résultats satisfaisants dans les recrutements. La chasse, l’approche directe qui avait suscité de nombreuses remises en question et même une menace de disparition  à la naissance du digital, tend au contraire aujourd’hui à revenir en force. Les méthodes de chasse sont basées, à l’inverse des réseaux, sur un ciblage précis donc très qualitatif des personnes à contacter. Une chasse menée par un professionnel met également l’accent sur une vérification fine de l’adaptabilité de la personnalité du candidat à la culture de l’entreprise cliente. L’approche des candidats est respectueuse et personnalisée, ce qui est de plus en plus rare et apprécié. En effet, de manière très surprenante, beaucoup de candidats que nous contactons insistent sur le fait qu’ils apprécient notre approche, car ils se sentent déshumanisés, par les dizaines de messages impersonnels reçus sur les réseaux.

Concernant la rareté des profils sur les nouveaux métiers digitaux, les méthodes de chasse paraissent de loin les plus efficaces. Car ce que nous constatons sur les métiers « classiques » est encore accru sur les métiers digitaux, de plus en plus rares et par conséquent de plus en plus demandés et contactés. Les retours des candidats contactés sur les métiers digitaux sont les mêmes que sur les métiers classiques : un besoin de plus en plus fort d’être approché de manière qualitative et respectueuse. S’ajoute également un besoin de se sentir contacté par un professionnel du recrutement sachant de quoi il parle, c’est-à-dire possédant de réelles compétences et connaissances sur les métiers digitaux.

Les clés de la réussite d’un recrutement aujourd’hui à l’ère du digital : un mix de l’ancien et du nouveau.

Considérer l’humain dans ce qu’il a de particulier, de singulier et dans une approche respectueuse ne le déshumanisant pas, reste la clé d’un recrutement réussi. Savoir ensuite utiliser tous les leviers mis à notre disposition aujourd’hui  dans le recrutement aboutit à une réussite aussi bien pour les postes classiques que pour les postes digitaux.

Chez LB Search par exemple, dès le lancement d’une mission de recrutement, nous mettons en action tous les leviers à notre disposition, ce qui nous assure 100 % de réussite dans nos recrutements, que ce soit sur des postes classiques comme digitaux. Nous commençons par sourcer notre réseau. Nous postons ensuite une annonce sur tous nos réseaux sociaux quand le poste n’est pas confidentiel et nous démarrons en parallèle un travail de chasse.

Ce mix en parallèle de tous les leviers associé à une grande attention portée sur le respect dans l’approche des candidats explique la réussite de nos recrutements tant au niveau de la qualité des profils présentés que de la rapidité de présentation.

Concernant les nouveaux métiers, nous avons créé une nouvelle structure il y a 2 ans Start Oddity, qui accompagne les start up dans leurs recrutements stratégiques. Cela nous donne aujourd’hui une grande expertise sur tous les métiers digitaux et nous permet aussi de proposer des profils venant de Start up à nos clients Groupes dans le cadre de leur digitalisation, en ayant une grande vigilance sur l’adaptabilité des personnalités à leur culture Groupe. L’expérience nous a montré que les 2 cultures, Groupe et Start up peuvent beaucoup s’apporter et s’enrichir mutuellement.

  • Partager